EN

Description

Qui suis-je ?

Je m'appelle Yann Droniou (Yanonix), 25 ans et je termine mes études d'ingénieur en informatique à l'UTC spécialité « Systèmes Temps Réel et Informatique Enfouie ».

Comment cela a commencé ?

Autodidacte, j'ai appris la plupart de mes connaissances via des projets personnels avant même de les recevoir avec mes études. En 2003 (à 12 ans), je commençais mes premiers scripts. 2 ans après, je me suis lancé dans une aventure seul avec le développement d'un jeu en ligne via le navigateur : War-Evolution. Ce projet m'a donné toutes les connaissances en site web PHP/MySQL. Bien évidement la première version n'était pas propre. Lorsque j'avais terminé de développer une version du jeu, je reprenais tout à zéro et j'apportais de la propreté et des nouvelles fonctionnalités. 5 ou 6 versions ont apparu. J'ai dû mettre fin au projet 7 ans après par manque de temps un marché plus trop en vogue.

Projets

Web

Depuis, je m'amuse à tester de nouvelles technologies (HTML5, CSS3, Websocket, API...) lorsque je développe un nouveau site web. OurMashup.com - The-se7en.fr - Airsoft

Système embarqué

En parallèle de mes études à l'IUT de Belfort-Montbéliard, en 2011, je me suis lancé dans l'idée de concevoir un quadricoptère (drone) à partir de rien. Je rentrais le soir, je n'avais rien à faire. Je ne connaissais pas grand chose sur le fonctionnement de ce genre d'appareil. J'étais juste passionné en regardant les différentes vidéos sur Internet. J'ai commencé par une phase de recherche sur les forums, blogs et sites communautaires. J'ai ensuite acheté l'électronique de base (capteur et carte Arduino) et j'ai commencé à développer dessus. Je voulais savoir comment le système fonctionne en profondeur. Le simple fait qu'il existe des programmes déjà fait, où il n'y a plus qu'à le configurer, ne m'apportaient pas d'intérêt. Aucun souci, il suffit de tout réécrire, c'était le challenge. Je me suis basé sur un programme existant pour comprendre le fonctionnement sur le système de chaque ligne de code source. Je les ai adapté à mon cas en ne gardant que ce qui était vital et utile. Une fois que j'ai su que je pouvais réellement y arriver, j'ai commandé les autres pièces (moteurs, hélices, etc...) et réalisé la structure. Ensuite, c'était la routine : J'ai testé, j'ai crashé, j'ai analysé, j'ai redevéloppé, j'ai testé, j'ai amélioré, j'ai testé, j'ai eu des gros problèmes, j'ai corrigé ou contourné, j'ai testé, etc... Au final, deux ans après, il vol à merveille, il est dans sa période de fiabilisation.

Ce n'est qu'après avoir mener le projet en entier, que je comprends qu’aujourd’hui il nous est possible d'interfacer un système avec n'importe quel autre avec une simplicité parfois déconcertante. Je pilote aujourd'hui avec un joystick usb relié à une carte arduino, dans 2 jours de développement, je peux le faire avec mon téléphone Android. Je me renseigne sur l'API de la Kinect ou du Leap Motion, je interface avec mon quadricoptère.

Activité

FabLab UTC

Avec UTC, j'ai rejoins l'association de FabLab UTC. Cette dernière met à disposition des ressources matériels et humaines à disposition des étudiants, des chercheurs et des entreprises. Imprimante 3D, découpeuse laser, fraiseuse numérique sont les « grosses » machines mises en service en plus des outillages classiques. Il y a des projets internes, comme celui de construire un drone. J'interviens ici comme « consultant » pour aider et orienter ce projet sur les aspects matériels et logiciels. C'est là que les ressources humaines sont présentes. L'association propose des formations à la mécanique, l'électronique, la programmation dont je fais partie. Je gère également le développement du site internet (bientôt disponible).

Mes réflexions sur la technologie

Dans notre société, tant qu'un système sera ouvert (open-source et/ou api), il aura toujours quelqu'un ou une communauté pour en tirer pleinement partie du potentiel du système. Aujourd'hui ce sont les produits où nous (utilisateurs) pouvons les modifier qui ont le plus grand succès. Une entreprise gagne à laisser la communauté développer l'application. Il n'y a pas ou peu de développement à faire pour l'entreprise. La communauté fera de la publicité gratuite sur le produit. C'est bénéfique pour tout le monde, à condition pour l'entreprise d'admettre de ne pas tout contrôler.

Dans un futur, ou dans un moment d'urgence, il serait intéressant pour une question de sécurité / vie de pouvoir modifier ou shunter certaine protection automatique. En d'autre terme, modifier un programme facilement pour qu'il réponde à une attente au-quelle il n'était pas prévu. Pourquoi ? Je crois qu'un jour nous aurions besoins de hacker, de changer son comportement pour survivre. Il y aura peut-être des situations où un système ne pourra plus répondre mais il sera vital pour vous qu'il fonctionne. Qui sait, peut-être qu'un jour, le détournement d'un système pourra nous permettre de se sortir d'une situation critique.

KISS, Keep It Super-Simple. Pourquoi sortir la grosse artillerie pour coder un programme ? Pour gagner du temps et de la lisibilité ? Je ne suis pas convaincu. Temps perdu à la recherche du bug d'un framework ? Fonction du framework qui ne vous correspond pas à tout à fait, par conséquent vous ajoutez votre brique. Temps de génération des pages élevées.
Rien de mieux que des fonctions utiles et utilisées, rien de superflus, que du concret et des connaissances poussées dans le langage (niveau optimisation, sécurité).

Ecrit le
Chargement...